Le Rainbow Loom, un succès au-delà des cours de récré

1980 : C’était vous qui faisiez les Scoubidou et Sacha Distel chantait !

2014 : ce sont vos enfants qui vous font découvrir les Rainbow Loom, ces petits élastiques de toutes les couleurs qui circulent jusque dans les cours de récréation et provoquent des ruptures de stocks dans les magasins.

Les Rainbow Loom sont devenus un véritable phénomène de mode qui touche les enfants de 6 à 17 ans, les filles comme les garçons.

On en trouve de toutes les couleurs, des pailletés, des fluorescents, des fluo pailletés, des pastels, des bicolores, des multicolores etc. ….

Bref, on en a pour tous les goûts !

Ces bracelets Loom portent les noms de Rainbow, Craz-loom, Brand Loomz ou Funny bands.

La mode des bracelets Loom vient des USA et a mis un peu près un an pour arriver sur notre continent. Les magasins ne vendent pratiquement que ça, les enfants en raffolent et les maîtresses et profs commencent à les confisquer.

Comment faire des bracelets avec les Rainbow Loom ?

On trouve sur internet, non pas des dizaines ou des centaines de tutos, mais des milliers avec sur Youtube des  vidéos qui nous expliquent comment faire des animaux avec les rainbow loom, comment faire un coeur, un serpent…

On peut faire avec ces petits élastiques des bracelets of course mais aussi des figurines, des bagues, des pendentifs etc. …. Les enfants adorent et les parents ne disent pas non car il s’agit in fine d’un pur loisir créatif !

Les enfants n’utilisent même plus  les machines à tisser pour faire ces bracelets.  Ils en font tout simplement du bout de leurs doigts. Exit la machine à tisser.

Les bracelets Rainbow Loom, ou plutôt leurs contrefaçons, représentent un danger pour la santé.

Le succès mondial des Rainbow Loom est tel que le marché est plein de contrefaçons.

En faisant une simple recherche sur le net, j’ai remarqué sur Amazon des bracelets à 1,25 € avec des frais de port quasiment nuls. Je les ai donc achetés. Je reçois, au bout de 3 jours, le sachet des 600 élastiques à 1,25 €, que l’on trouve dans le commerce entre 4 et 5 euros.

Et là, devinez ma surprise ! Il n’y avait aucune étiquette ! Donc aucune information sur ces élastiques. Aucun contrôle sur la qualité. Aucune mention CE. La seule information dont je disposais venait de l’enveloppe qui les renfermait.

 

disposais venait de l’enveloppe qui les renfermait.loom-blog-1

Ces petits élastiques venaient directement d’une usine de Chine qui ne s’est pas embarrassée de contrôles. Si la plupart des produits que nous achetons viennent de Chine, ils doivent répondre aux normes européennes qui sont très strictes. Sans la mention de la norme CE, le produit peut présenter des dangers en matière chimique, d’hygiène par exemple. J’aurais souhaité qu’Amazon, qui communique tellement sur ses innovations passées et futures(drones) contrôle davantage les vendeurs de sa plateforme, qui lui versent au passage une commission.

Il faut faire attention à la mention CE qui est obligatoire ! 

Aujourd’hui, ma fille m’a apporté un bracelet Loom parfumé à la fraise que lui a offert une de ses copines.. J’espère que les fraises sont au moins BIO !?

 

Loom-Band-love-560x295